Enqoutatash : le nouvel an éthiopien

Dans quelques jours, va débuter une nouvelle année. 2004, déjà... Non non, je ne délire pas, les vacances n'ont pas eu raison de ma mémoire : c'est en Ethiopie que l'on s'apprête à fêter le nouvel an, le 11 septembre 2011. Basé sur les calendriers Copte et Julien, le calendrier en vigueur dans le pays est en retard de 7 ans sur le notre, à moins que ce ne soit nous qui soyons en avance ! Quoiqu'il en soit, voici une belle occasion de mieux connaître cette culture riche et mal connue.

Eglise d'Abuna Yemata Guh, à Gheralta
Crédit : fr.wikipedia.org
Le calendrier éthiopien prend comme point de départ l'incarnation de Jésus, le 25 mars de l'an 9 de l'ère chrétienne selon le calendrier Julien, d'où son décalage avec le calendrier Grégorien. Le nouvel an - « enqoutatash » en amharique, langue officielle du pays - a lieu le premier jour du mois de Meskerem, soit le 11 septembre. Il peut parfois tomber le 12, si l'année en cours précède une année bissextile.

Enqoutatash est très suivi dans tout le pays, aussi bien par les membres de l'église orthodoxe que par les Rastafariens, qui vénèrent l'ancien empereur d'Ethiopie Hailé Sélassié Ier et le considèrent comme l'incarnation de Dieu. C'est un jour férié durant lequel concerts, feux d’artifice et festivités animent le pays tout entier.

Injera, plat traditionnel éthiopien
Crédit : G Wiv
Le nouvel an est également suivi par la communauté éthiopienne en France et à l'étranger. Pour ceux qui sont à Paris et auraient envie de profiter de cette occasion pour découvrir l'excellente gastronomie éthiopienne, voici deux adresses de restaurants testés et approuvés :

Menelik
4 Rue Sauffroy
75017 Paris
01 46 27 00 82

Godjo
8 Rue de l'École Polytechnique
75005 Paris 
01 40 46 82 21


Merci à Ariane et à Stéphanie pour leurs informations !

4 commentaires:

  1. Intéressant! Comment dis-t'on bonne année en amharique déjà? Melkam quelque chose sûrement...

    RépondreSupprimer
  2. cela se dit ainsi :

    Mälkam addis amät !
    Mälkam enqoutatash

    RépondreSupprimer